Actuel


22 août 2017, Conférence de presse

Un OUI le 24 septembre permet de poursuivre dans la voie vers plus de marché et de durabilité. La modification de la Constitution proposée est une preuve de confiance et un encouragement pour tout le secteur agraire et agroalimentaire. Toutes les forces qui souhaitent rapprocher la production, la nature, le commerce et la consommation peuvent se sentir soutenues. Maintenir le cap de la politique agricole actuelle et ne pas revenir en arrière : le temps des incitations publiques à la production nuisibles est ainsi définitivement révolu. Le marché, l’environnement et les caisses fédérales en bénéficient.

>Communiqué de presse

>Interventions